LE BIEN ÊTRE

AU TRAVAIL

Le bien-être au travail est défini comme l’ensemble des facteurs relatifs aux conditions de travail dans lesquelles le travail est exécuté :
Sécurité au travail.
Protection de la santé du travailleur.
Aspects psychosociaux du travail.
Souvent confondu avec la santé des travailleurs, le sentiment de bien-être au travail est un état d’esprit global et subjectif. Il peut être impacté par une multitude de facteurs.

Ce qu’il faut retenir

Construire une politique de bien-être au travail permet à la fois de réduire les risques psychosociaux et d’agir sur le climat collectif et sur la motivation dans le travail. Présentation de deux démarches bien-être adaptées en fonction de la taille d’entreprise
La notion de bien-être au travail est un concept englobant, de portée plus large que les notions de santé physique et mentale. Elle fait référence à un sentiment général de satisfaction et d’épanouissement dans et par le travail qui dépasse l’absence d’atteinte à la santé. Le bien-être met l’accent sur la perception personnelle et collective des situations et des contraintes de la sphère professionnelle. Le sens de ces réalités a, pour chacun, des conséquences physiques, psychologiques, émotionnelles et psychosociales et se traduit par un certain niveau d’efficacité pour l’entreprise.

Comment favoriser le bien-être des salariés ?

Construire une politique de bien-être au travail permet à la fois de réduire les risques psychosociaux et d’agir sur le climat collectif et sur la motivation dans le travail. Présentation de deux démarches bien-être adaptées en fonction de la taille d’entreprise
La notion de bien-être au travail est un concept englobant, de portée plus large que les notions de santé physique et mentale. Elle fait référence à un sentiment général de satisfaction et d’épanouissement dans et par le travail qui dépasse l’absence d’atteinte à la santé. Le bien-être met l’accent sur la perception personnelle et collective des situations et des contraintes de la sphère professionnelle. Le sens de ces réalités a, pour chacun, des conséquences physiques, psychologiques, émotionnelles et psychosociales et se traduit par un certain niveau d’efficacité pour l’entreprise.

Nous retrouvons plusieurs types de formations

  • Prévention des TMS et des atteintes du dos
  • Gestes et postures et ergonomie
  • Manutention de personnes
  • Travail sur écran
  • PRAP IBC prévention des risques liés aux activités physiques dans le secteur de l’industrie et du commerce
  • PRAP 2S prévention des risques liés aux activités physiques dans le secteur du sanitaire et social
  • Démarche de prévention des troubles musculosquelettiques
  • Management des équipes
  • Gestion du stress et des risques psychosociaux.

Avant tout la définition des TMS troubles musculosquelettiques

Définition: Les troubles musculosquelettiques (TMS) regroupent une quinzaine de maladies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres et de la colonne vertébrale. Ce sont des pathologies multifactorielles à composante professionnelle.

Constatations : On ne peut constater que chaque année, les problèmes musculaires, dorsaux et les douleurs à la nuque génèrent 100 millions de jours d’absence de travail. L’impact économique pour les entreprises est très important. En étant attentif à l’ergonomie sur son poste de travail, il serait possible d’améliorer la situation.
On constate qu’entre 2012 et 2016, 38% des indemnités journalières payées concernaient des problèmes liés au dos ou à la nuque. Ces douleurs sont souvent dues à un stress excessif, à des mouvements répétés, à une surcharge ou à une position inadaptée. Ces chiffres montrent l’importance de prendre des mesures. Il est important pour TB FORMATION d’améliorer l’ergonomie sur le lieu de travail afin de rendre son travail plus efficace et surtout en réduisant les douleurs.

 

8Téléchargez  nos programmes

GESTES ET POSTURES

PRAP IBC

PRAP 2S

GESTION DU STRESS

MANAGEMENT

PRISE DE PAROLE EN PUBLIC

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

GESTION DE CONFLITS